Top 10 des anglicismes qui écartent leur traduction française

Le français est une langue extrêmement riche. Si Le Larousse recense actuellement pas moins de 59.000 mots, le vocabulaire français s’avérerait bien plus vaste encore. Il n’est qu’à considérer le nombre de synonymes pour un même mot. Malgré cette richesse, nous recourons quotidiennement à un certain nombre d’anglicismes. Certains sont tellement bien ancrés dans nos habitudes que nous ne leur trouvons d’ailleurs pas d’équivalent en notre langue. En voici le top 10. 

Anglicisme: définition

Mais avant d’entrer dans le vif du sujet, rappelons ce qu’est un anglicisme. Selon Le Larousse (encore lui), un anglicisme est:

  1. « Idiotisme propre à la langue anglaise. »
  2. « Mot, tour syntaxique ou sens de la langue anglaise introduit dans une autre langue. »
  3. « Solécisme consistant à calquer en français un tour syntaxique propre à l’anglais. »

En d’autres mots, on peut dire qu’un anglicisme est un mot emprunté à la langue anglaise.

Top 10

1. Airbag

Vous n’y aviez jamais pensé auparavant? Eh bien figurez-vous que « airbag » est un anglicisme. Plutôt logique, dès lors que l’on sait que bag est le mot anglais qui signifie sac. Littéralement, airbag désigne donc un sac d’air. Traduisons plutôt ce terme par « coussin gonflable ».

2. Sponsor

Le mot sponsor est lui aussi un anglicisme. Un sponsor désigne en réalité un mécène, soit une personne (particulier ou entreprise) qui finance un événement sportif ou culturel dans un but publicitaire.

3. Pull-over

« Michel, tu peux me passer mon chandail qui est posé là sur la chaise? »: retour direct dans les années 80! 😉 Le terme pull-over est bien plus approprié à l’époque actuelle, pas vrai?

4. Carjaking

Ne dites plus « je me suis fait carjacker » mais « j’ai été victime d’une piraterie routière ». Poétique.

5. Bluff

Joueur de poker, vous êtes logiquement un adepte du bluff… enfin, plutôt de l’esbroufe, si l’on emploie des termes français… 😉

6. Prime-time

Prime-time est un terme qu’il nous arrive également fréquemment d’employer. Il appartient toutefois à la langue anglaise. La traduction? Heure de grande écoute.

7. After-work

« Ca te dit qu’on aille boire un verre entre amis jeudi, après le travail? »: bien trop long! Préférez : »ça te dit un after-work jeudi? ».

8. Marketing

Marketing est, lui aussi, un anglicisme. Mercatique est sa traduction française. Vous n’en avez jamais entendu parler? Nous non plus!

9. One-man-show

« Hier soir, je suis allé(e) voir le spectacle solo de Gad Elmaleh, c’était génial »… Ca sonne mieux one-man-show, non?

10. Best-seller

« Les livres d’Harry Potter ont été de véritables best-seller », plutôt que « de véritables succès en librairies ».

Si l’anglais tend à s’inviter dans notre vocabulaire, reste que nous ne sommes pas tous bilingues anglais-français, loin de là! En d’autres mots, si nous avons quelques notions, mieux vaut toutefois ne pas se risquer à une traduction professionnelle avec ce type de connaissance… 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.