Photovoltaïque: situation actuelle, primes et recommandations

Le photovoltaïque aujourd’hui

Sur base des chiffres diffusés par l’Association pour la Promotion des Énergies Renouvelables (APERe), nous sommes en mesure d’affirmer que, l’année dernière, le marché du photovoltaïque en Belgique s’est plutôt bien porté.

En effet, par rapport à 2015, une croissance de pas moins de 70% a été observée! Le parc photovoltaïque belge a produit 2,9 TWh, soit près de 4% de la consommation électrique de notre beau pays.

Près de 400.000 installations sont aujourd’hui recensées dont 25.000 rien que l’année dernière.

Malgré tout, il convient d’observer d’importantes disparités entre les trois régions. Si, à Bruxelles, le parc est majoritairement à usage commercial, il en va tout autre en Wallonie, où les installations résidentielles prédominent largement. C’est également le cas en Flandre, bien que dans une moindre mesure.

Dans le détail:

  • Flandre:
    • Résidentiel: 54%
    • Industriel: 25%
    • Commercial: 21%
  • Bruxelles:
    • Industriel: 57%
    • Commercial: 25%
    • Résidentiel: 18%
  • Wallonie:
    • Résidentiel: 84%
    • Commercial: 13%
    • Industriel: 3%

Si la situation progresse, reste que nous sommes toutefois encore assez loin d’atteindre les objectifs fixés. Il nous faudra donc redoubler d’effort dans les années à venir.

Quelles primes?

Pour favoriser l’énergie photovoltaïque, le gouvernement a choisi d’octroyer diverses primes.

En Wallonie, il existe la prime Qualiwatt. Celle-ci s’élève jusqu’à 2.700€, répartis sur 5 ans.

À Bruxelles, les habitants peuvent compter sur les certificats verts.  Ainsi, pour chaque MWh produit, ceux-ci reçoivent entre 2,4 et 3 certificats verts (selon l’importance de l’installation), et ce, 10 années durant. Chaque certificat vert vaut environ 80€. À ces certificats verts, il convient d’ajouter une prime communale.

Les Flamands sont moins chanceux… La Région juge en effet suffisante la seule possibilité de réaliser des économies d’énergie.

Conseils et informations

La rentabilité des dispositifs photovoltaïques, vous vous en doutez, est fonction de l’ensoleillement. Ainsi, tous les pays ne sont donc pas logés à la même enseigne. Si position géographique et chaleurs peuvent influencer le rendement, ce ne sont pas là les seules variables.

L’orientation des panneaux photovoltaïques, l’ombrage et l’onduleur peuvent également améliorer ou déprécier le rendement.

Tous les toits ne peuvent dès lors pas accueillir ces derniers. Chez nous, l’inclinaison recommandée au sud est de 34° contre 29° au sud-ouest et au sud-est.

De l’emplacement et de l’inclinaison de vos panneaux photovoltaïques dépend véritablement leur efficacité. Dès lors, il vous faut obligatoirement en passer par un professionnel du métier, de façon à éviter un investissement peu judicieux.

Une fois installés, veillez également à ne pas négliger leur entretien, de façon à conserver une efficacité constante.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.