D’où viennent les parapluies?

Le « parapluie » ou ombrelle est tout sauf un objet récent puisqu’il a été inventé il y a plus de 4000 ans. On retrouve effectivement des traces de son existence dans l’art antique. D’abord pensé pour contrer les rayons du soleil, les Chinois sont les premiers a les avoir imperméabiliser à l’aide de cire et de laque en vue de créer une protection contre la pluie. Si le parapluie fait aujourd’hui partie intégrante de notre vie quotidienne, il peut être intéressant de se pencher davantage sur ses origines. 

L’origine du terme

Le mot « parapluie » vient du mot « umbra », qui signifie ombre. Ce n’est qu’à partir du 16ème siècle que le parapluie est devenu populaire dans le monde occidental, et en particulier dans les zones pluvieuses du nord de l’Europe. Néanmoins, il faudra encore patienter jusqu’au 18ème siècle pour qu’il ne soit plus uniquement utilisé par des femmes. C’est le voyageur persan et écrivain Jonas Hanway (1712-1786) qui participa à ce changement en en arborant un publiquement pendant plus de 30 ans.

Le premier magasin

Le premier magasin de parapluies s’appelait « James Smith and Sons ». Ce dernier a ouvert ses portes en 1830 et est aujourd’hui encore situé au 53 New Oxford Street à Londres, en Angleterre. À l’origine, les premiers parapluies européens étaient faits de bois ou d’os de baleine et recouverts de l’aine d’alpaga ou de toile huilée. Les artisans y ont ensuite rajouté des poignées incurvées pour obtenir le parapluie tel qu’on le connaît aujourd’hui.

Aujourd’hui

Les parapluies sont aujourd’hui considérés comme étant un produit de grande consommation. Depuis 2008, la plupart des parapluies sont fabriqués en Chine. La ville de Shangyu possédait à elle seule plus de 1.000 fabriques de parapluies. Aux États-Unis, environ 33 millions de parapluies sont vendus chaque année.

Aux États-Unis, il est tellement de brevets liés aux parapluies qui sont déposés chaque jour au Bureau des brevets des États-Unis que quatre examinateurs ont été employé à plein temps pour les examiner!

Néanmoins, Totes, le plus grand producteur américain de parapluies, a aujourd’hui cessé d’accepter de nouvelles propositions. Son directeur du développement aurait déclaré que les parapluies sont aujourd’hui tellement ordinaires que tout le monde veut à tout prix y apporter son grain de sel. Si les idées ne cessent de pleuvoir, reste qu’il demeure toutefois difficile de ne pas développer un concept qui n’existe pas déjà…

Pour acheter le vôtre, n’hésitez pas à visiter la Maison Péters, véritable référence en la matière!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.