Le marché du travail en quelques statistiques clés

En ce lendemain de rentrée, abordons un sujet qui fâche: celui du chômage. Ensemble, détaillons les derniers rapports du SPF Économie et d’Eurostat et tentons d’en apprendre davantage sur la position de la Belgique en la matière…

Notions préalables

Il convient, avant d’entrer dans le vif du sujet, de définir diverses notions et autres termes spécifiques pour une meilleure compréhension des données qui vont suivre:

  • Taux d’activité: le taux d’activité désigne l’effectif total des forces de travail. En d’autres termes, il s’agit des personnes occupées ou au chômage âgée de 15 à 64 ans. Le taux d’activité exclu donc les enfants et les retraités.
  • Taux d’emploi: le taux d’emploi désigne quant à lui, et comme le nom l’indique, le pourcentage de résidents belges âgés entre 15 et 64 ans effectivement occupés à travailler.
  • Taux de chômage: le taux de chômage est le pourcentage de personnes en âge de travailler non occupées à travailler.

Une fois cette distinction faite, détaillons les chiffres du chômage.

Chômage et statistiques

Le chômage en Belgique

À la clôture du 2ème trimestre de 2017, le taux d’emploi, en Belgique, était de 62,8% contre un taux de chômage de 7,1% et un taux d’activité de 67,6%, le taux de chômage étant identique pour les hommes et pour les femmes.

Envisageons désormais ces chiffres à l’échelle régionale:

  • Région wallonne:
    • Taux d’emploi: 57,2%
    • Taux de chômage: 9,4%
    • Taux d’activité: 63,1%
  • Région flamande:
    • Taux d’emploi: 67,2%
    • Taux de chômage: 4,4%
    • Taux d’activité: 70,3%
  • Région de Bruxelles-Capitale:
    • Taux d’emploi: 56,3%
    • Taux de chômage: 15,4%
    • Taux d’activité: 66,6%

Le chômage en Europe

Si le taux de chômage peut paraître préoccupant, reste qu’il s’avère moins élevé que celui en vigueur dans la zone euro (9,5%) et dans l’Europe des 28 (8%).

À titre de comparaison, notons la France, qui affiche un taux de 10,1, ou encore l’Italie avec ses 11,7% et l’Espagne et ses 18,2%.

Si la Grèce est le pays de l’UE28 qui affiche le taux le plus important (22,5%), saluons les belles prestations de la République Tchèque (3,2%), de l’Allemagne (3,9%), de Malte (4,1%), de la Hongrie (4,3%) et du Royaume-Uni (4,5%).

Trouver du travail: difficile?

À l’heure actuelle, dégoter un travail s’apparente bien souvent à un véritable parcours du combattant. Entre l’absence de réponse et les refus non-motivés, les candidats ont vite fait de se démotiver. Si, en Belgique, le Forem centralise de nombreuses offres d’emploi à destination des chômeurs, les agences de recrutement peuvent également s’avérer d’une grande aide.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.