Le nénuphar : zoom sur la star des bassins

Qui dit étang, dit nénuphar ! En effet, c’est l’une des premières plantes qui nous vient à l’esprit quand on pense à la flore aquatique. Non seulement il est très tendance, mais en plus il a de multiples avantages. 

La vedette des bassins

Le nénuphar constitue la principale note colorée de l’étang. Belle, délicate et parfumée, sa fleur plait ! Elle donne une touche de zénitude au bassin et est très agréable à contempler. Son odeur délicate vous envoûtera. Le nénuphar est est une plante vivace qui est résistante et facilement cultivable : c’est LA plante de bassin par excellence !

Une touche de couleur, mais pas que …

En plus de sa beauté, le nénuphar est une plante qui a le pouvoir d’oxygéner l’eau, il est donc indispensable si vous voulez des poissons dans votre bassin. Il joue un rôle crucial dans l’équilibre biologique de l’étang. En effet, les feuilles qui flottent à la surface créent des zones d’ombres dans l’eau, ce qui limite le développement des algues. De plus, le nénuphar absorbe les nutriment dont les algues ont besoin, ce qui permet de réduire d’autant plus leur développement et maintenir une eau claire et saine.

En été, l’ombre faite par les feuilles permet d’éviter à l’eau de trop chauffer. Ces dernières sont utilisées comme cachettes par les poissons et sont très utiles en cas de danger.

Notez que pour avoir un étang en « bonne santé », il doit être en partie par recouvert de plantes aquatiques. N’hésitez donc pas à ajouter des nénuphars si il faut !

Prendre soin de ses nénuphars

L’idéal est de planter le nénuphar vers les mois d’avril/mai. Le mieux est de les placer à un endroit souvent ensoleillé. En effet, le nénuphar a besoin de 6 à 8 heures d’ensoleillement par jour. Il devra être protégé du vent et du courant dans l’eau. Lorsque ces conditions sont respectées, il y a une abondante floraison du nénuphar. Au contraire, si il fait moins beau, il y a moins de fleurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.