Installation d’une micro-station d’épuration: ce qu’il faut savoir

Vous souhaitez prochainement faire installer une micro-station d’épuration? Peut-être êtes-vous occupé à hésiter entre celle-ci et une fosse toutes eaux? Vous aimeriez être au fait des points positifs et négatifs d’une micro-station avant de sauter le pas? Vous souhaitez en connaître davantage sur son mode de fonctionnement? On vous dit tout ce qu’il vous faut sur les micro-stations d’épuration!

L’assainissement à l’heure actuelle

En France comme ailleurs, nombreuses sont les habitations qui ne sont pas raccordées au réseau de collecte des eaux usées. Puisque l’assainissement est plus que jamais au centre de nos préoccupations, crise de l’eau oblige, il est impératif que celles-ci disposent d’un système d’assainissement alternatif. C’est là qu’entrent en jeu micro-stations d’épuration et fosses toutes eaux.

Attardons-nous davantage dans les quelques lignes qui vont suivre à la première option citée.

Micro-station: le système idéal?

Avant toute chose, sachez qu’il existe deux grandes familles de micro-station d’épuration: les micros-stations à culture fixée et le micro-station à culture libre. Les premières retiennent les bactéries grâce à des supports, alors que via les secondes, celles-ci sont suspendues dans l’eau.

Certains craignent de ne pas disposer d’un terrain suffisamment vaste pour recourir à une micro-station d’épuration. Comme son nom l’indique, une micro-station est relativement compacte. En plus d’être petite, son activité ne requiert que très peu de place, comptez moins de 10m². C’est là son principal avantage sur la fosse toutes eaux, qui nécessite un espace non négligeable, auquel il faut rajouter l’interdiction de planter des arbres dans un rayon de 3 mètres.

Vous souhaitez recourir à la solution la moins dérangeante, olfactivement parlant? Alors il vous faut sans conteste opter pour la micro-station puisque vous n’êtes pas à l’abri d’odeurs avec une fosse toutes eaux…

Attention néanmoins à un détail: si vous êtes à la recherche d’un système d’assainissement pour une seconde résidence ou si vous êtes vous-même fréquemment absent de votre habitation pour de longues périodes, mieux vaut laisser la micro-station d’épuration de côté. Cette dernière n’appréciant que moyennement les variations d’intensité en termes d’utilisation.

Point de vue écologie, les deux formules sont sur le même pied d’égalité.

Quant au prix, il est difficile de fixer un montant précis tant de nombreux facteurs entrent en ligne de compte (le type de micro-station, son volume, etc.). Comptez en moyenne 4.500€ pour une micro-station d’épuration familiale (entre 2 et 5 équivalents habitants ou EH).

Cet article n’a pas répondu à toutes vos interrogations? Vous trouverez davantage d’informations en cliquant ici!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.