Décès à l’étranger: zoom sur la question du rapatriement

À la douleur de la perte d’un être cher s’associe bien souvent la nécessité et l’envie de lui rendre un dernier hommage. Reste que, dans ce type de moment, nous sommes généralement toutes et tous attristés et donc peu enclin à engager les multiples démarches administratives obligatoirement associées à l’organisation de funérailles. Les souvenirs à la fois heureux et pénibles remontent à la surface par vagues, à mesure que les jours passent. L’envie de se recueillir et de réfléchir prédomine. Lorsque le décès en question survient à l’étranger, tout se complique davantage encore. Ensemble, apprenons-en plus sur la question du rapatriement. 

On y pense évidemment peu, mais, chaque année, pas moins de 5.000 Belges trouvent la mort à l’étranger. Si la victime a au préalable émis le souhait que sa dépouille soit rapatriée ou bien si la famille en éprouve le besoin, commence alors la longue et coûteuse procédure du rapatriement.

Quelles mesures?

Pour pouvoir rapatrier un corps, est logiquement demandé toute une série de documents officiels. Pour obtenir un laisser-passer mortuaire, délivré par le SPF Santé publique, il vous faudra en pratique rassembler les éléments suivants: un acte de décès, un acte de non-contagion et la preuve que la dépouille voyagera dans un cercueil aux normes et étanches.

Pour obtenir un acte de décès, les autorités locales devront évidemment être mises au courant ou, à défaut, l’ambassade ou le consulat belge.

Si ces démarches peuvent effrayer, sachez que les pompes funèbres pourront toutefois les entreprendre pour vous.

Quel délais?

Si le décès est survenu dans un pays appartenant à l’Union européenne, il faudra compter, en moyenne, 48 heures de délais. 48 heures auxquelles il faudra ajouter le voyage en tant que tel. À ce propos, notez que ce dernier pourra soit se faire par les airs, soit par la route.

Quel coût?

Un rapatriement s’avère généralement onéreux. Il vous faudra plus ou moins compter 4.000€. Cette somme, attention, n’inclut pas le coût du voyage en tant que tel. Si le montant peut paraître exorbitant, reste qu’il incombe à la famille, à moins qu’une bonne police d’assurance obsèques ait été souscrite…

Pour plus d’informations sur la thématique du rapatriement, n’hésitez pas à contacter Funérarium Fontaine, services de pompes funèbres à Malmedy. Ces derniers s’efforceront de vous renseigner et de vous accompagner au mieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.